previous arrow
next arrow
Slider

Les prochaines dates

La Leçon – Eugène Ionesco – CRÉATION
Du 20 septembre au 5 octobre 2019 au Théâtre du Pavé

Elvire Jouvet 40 – Louis Jouvet, Brigitte Jaques-Wajeman – CRÉATION
Du 24 janvier au 8 février 2020 au Théâtre du Pavé

Le roi se meurt – Eugène Ionesco
Du 17 au 22 mars 2020 au Théâtre du Pavé

En attendant Godot – Samuel Beckett
Du 17 au 25 avril 2020 au Théâtre du Pavé

Spectacles en tournee

JOUEURS DE FARCES
de Francis Azéma
avec la farce « Frère Guillebert » d’un auteur anonyme du XVI ème siècle
Dossier « Joueurs de Farces »

TARTUFFE
d’après Molière
en Noir-Lumière
Dossier « Tartuffe » et « Dom Juan »
Revue De Presse Tartuffe

DOM JUAN
d’après Molière
en Noir-Lumière
Dossier « Tartuffe » et « Dom Juan »

LE CRI DU COEUR
de Jean Jaurès
Dossier « Le cri du cœur »

LE LOUP ET LE LOUP
d’après des fables de La Fontaine
Dossier « Le loup et le loup »

LA MUSICA DEUXIEME
de Marguerite Duras
Dossier « La Musica Deuxième »

EN ATTENDANT GODOT
de Samuel Beckett
Dossier « En attendant Godot »

Pour plus d’informations et pour contacter la personne en charge de la diffusion cliquez ICI

Noir-lumiere

Noir Lumière n’est pas une méthode, ce n’est pas une école. Inutile également d’y chercher une série de réponses toutes faites : Noir Lumière est une quête.  Si l’objet est déjà connu, l’approche est nouvelle.
Comédiens et metteur en scène ont choisi de laisser la porte ouverte aux interrogations, un parti pris audacieux qui les expose à jouer « sans filet »… Mais dans ce labyrinthe où l’on se perd si volontiers, Noir Lumière possède son fil d’Ariane. L’approche Noir Lumière s’articule en effet autour de trois grands axes :
– une présentation originale des grands textes classiques et contemporains
– la recherche d’un jeu inventif et novateur
– la revendication d’un théâtre accessible à tous

Créations Noir-Lumière :
« Dom Juan » d’après Molière / « Tartuffe » d’après Molière / « L’école des femmes » de Molière / « Bérénice » de Racine / « Antigone » de Sophocle et d’Anouilh

Creations

« Elvire Jouvet 40 » de Louis Jouvet et Brigitte Jaques-Wajeman
« La Leçon » de Ionesco
« Iphigénie, le sang de l’innocence » d’après « Iphigénie » de Racine
« Le Roi se meurt » de Ionesco
« Bérénice – partition pour un acteur » de Jean Racine
« La Musica Deuxième » de Marguerite Duras
« Joueurs de Farces » de Francis Azéma (avec la farce « Frère Guillebert auteur anonyme du VXIè siècle)
« Ulysse » de Homère – d’après des extraits de l’Odyssée d’Homère dans la traduction de Philippe Jaccottet.
« En attendant Godot » de Samuel Beckett
« Poil de Carotte » de Jules Renard
« Un dernier cri » d’Ingmar Bergman
« J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne » de Jean-Luc Lagarce
« Dans la solitude des champs de coton »de Bernard-Marie Koltès
« Hiver », « Visites », « Le nom », « Violet »  de Jon Fosse
« Le plus heureux des trois » d’Eugène Labiche
« Andromaque » de Jean Racine
« Adieu, Monsieur Tchekhov » de Céline Monsarrat
« La musica deuxième », « La douleur » de Marguerite Duras
« Mademoiselle Julie » d’August Strindberg
« Le misanthrope » de Molière
« Derniers remords avant l’oubli », « Juste la fin du monde », « L’apprentissage », « Le bain », « Les règles du savoir-vivre dans la société moderne » de Jean-Luc Lagarce
« La mouette » d’Anton Tchekhov
« Les justes » d’Albert Camus
« Outrage au public » de Peter Handke
« Les oranges » d’Aziz Chouaki