previous arrow
next arrow
Slider

L’ATELIER DU MISANTHROPE de la Cie Les vagabonds

A travers les grands textes, les grands auteurs du répertoire, nous proposons à une petite équipe d’apprentis comédiens un atelier de pratique du jeu de l’acteur les lundis soir.
L’atelier du Misanthrope est dirigé par Francis Azéma et se déroule de novembre à mai.

Fidèle à notre souhait d’un statut d’apprenti pour le débutant, nous allons essayer de mettre en place pour l’élève une alternance entre cette formation en atelier et celle du plateau. La théorie mise au plus tôt en pratique pour cristalliser les acquis, les éprouver. Pour cela, nous favoriserons les demandes de scènes ouvertes des élèves et mettrons en espace une série de présentations publiques d’un projet défini ensemble : pièce, actes, scènes… et travaillé durant les dernières semaines avec les volontaires.

Auberges espagnoles, par les élèves de seconde année, les 15 décembre 2019, 9 février 2020 et 5 avril 2020.
Présentation publique des travaux d’élèves (1ère et 2ème année), du 6 au 9 mai 2020.

Les inscriptions pour la saison 2019-2020 sont closes.

Francis Azéma
En 1985, il suit une formation de comédien au Conservatoire de Toulouse sous la direction de Maurice Sarrazin.

Stages professionnels marquants :
Michel Bernardy : L’alexandrin
Mario Gonzales : La comedia del Arte
François Rostain : Escrime de spectacle

Rencontres marquantes avec Marcel Marceau, Rufus, Bernard-Pierre Donnadieu, Simon Abkarian…

En 1988, il est nommé professeur au Conservatoire de Toulouse. Il se passionne pour l’initiation des jeunes apprentis comédiens.
En 1993, avec une poignée d’amis, il loue un local qu’il transforme en théâtre : « Le Grenier Théâtre » pour y jouer Shakespeare, Molière, Sarraute, Rostand, Havel, Labiche…
En 2001, on lui propose la direction du Théâtre du Pavé, toujours à Toulouse, où il joue ou met en scène notamment Camus, Tchekhov, Lagarce, Duras, Marivaux, Koltès, Racine,  Homère, Grumberg, La Fontaine, Ionesco, Bergman, Beckett…
Il est aussi professeur de théâtre dans ces deux lieux.
Il ne renie pas le fait de jouer ou de mettre en scène occasionnellement du théâtre de boulevard pour rire et parce que c’est difficile.
Il joue au cinéma avec Francis Fourcou dans « Laurette 1942 ».
Pour la télé notamment avec Ivan Calbérac dans « Simple »…
Voix-off, pubs, documentaires…