Chargement Spectacles

Article paru le 10/09/2013 dans la Dépêche du Midi :

Au Pavé, le poids des auteurs, le choc des idées

Francis-Azéma---Présentation-de-Saison

Francis Azema, tribun présentant la saison du Pavé /DDM F; Charmeux

A chaque théâtre sa spécificité. Pour sa nouvelle saison, le théâtre du Pavé garde son cap : «Ici on privilégie un théâtre d’auteurs, de tous les temps, de tous les pays, de tous les styles, sans snober les classiques ou les auteurs connus», réaffirme Francis Azéma directeur artistique. Pour preuve, la programmation 2013-2014 va de Georges Conchon et Rémi De Vos à Molière et Beckett…

La salle du rez-de-chaussée : «Sous le Pavé» est transformée en un petit cabaret de 50 places qui accueillera en alternance avec la programmation de la grande salle, de petites formes.

En ce début de saison, on verra deux pièces à coloration «socio- politico-économique» dont une adaptation du film de Jacques Ruffio tiré du roman de Georges Conchon « Le sucre ou le dernier petit sou» (du 12 au 21 septembre). Une histoire de manipulation boursière et une critique avouée du libéralisme extravagant : un spectacle d’utilité publique. Puis viendra le moment de « L’augmentation » de Perec, titre assorti d’un sous-titre à rallonge qui précise la chose : «Ou comment (…) mettre le maximum de chances de son côté en demandant à votre chef de service un réajustement de votre salaire». (du 15 au 19 octobre). Dans presque le même registre

« On Off» de Rémi de Vos, présenté en février par la Cie de l’Agit, aborde le thème de la souffrance au travail.

Molière, Beckett, Dostoïevski

A l’annonce de : «Non je ne m’appelle pas Michel Drucker» monté par Jean-Pierre Beauredon, (du 14 au 23 novembre) on se réjouit d’avance ! Esprit, irrévérence, non-sens, pour ce cocktail de textes rapprochant Roland Barthes, Patrick Kermann et Jean-Pierre Beauredon autour du thème satirico mélancolique du sentiment amoureux, deuxième volet d’une trilogie dont le dernier volet s’intitulera : «Ta gueule ! ou Comment ne pas devenir un pitbull quand la vie est une chienne»…

Au chapitre des reprises : « Poil de Carotte» par la Cie des Vagabonds. Deux «noir lumière» : «Tartuffe» (7 au 11 janvier) et «Dom Juan.» (14 au 17 janvier) Une pièce en espagnol et en langue des signes sur titrée en français, par la Cie les Anachroniques : « La maison de Bernarda Alba» de Garcia Lorca. (Du 18 au 22 février). Le Beckett, sera «En attendant Godot» (du 10 au 26 avril), et pour finir : «Princes » d’après l’Idiot de Dostoïevski (20 au 28 mai) Enfin, on retrouvera les rendez-vous habituels : «Un pavé dans le Jazz» et Le Temps des cerises pendant la fête de la musique…

34 Rue Maran Tel 05 62 26 43 66.www.theatredupave.org/


«Sous le Pavé»

À venir, dans la salle du rez-de-chaussée, «Sous le pavé» : «Éclosion » ou le journal de corps féminins en détention». Spectacle mêlant danse (Cie Plumes d’elles) textes de femmes en détention du centre pénitentiaire de Seysses. (Du samedi 5 au 9 novembre à 20 heures). Pour les fêtes : Cabaret + et « Feu la mère de madame» de Feydeau par la troupe amateur et bénévole du Pavé

A H