previous arrow
next arrow
Slider
Chargement Spectacles

L’esthetique de la resistance

De Peter Weiss

Pour un lecteur militant tendu vers l’espoir d’un autre monde, la découverte d’un texte majeur peut devenir un événement et se faire dans un enthousiasme qui appelle le partage. Ça a été le cas pour nous avec le maître livre de Peter Weiss (1916-1982), L’Esthétique de la résistance.
Pour découvrir l’une des œuvres essentielles et des plus méconnues du XXème siècle, quoi de mieux que de l’entendre ? D’une force inouïe, la langue de Weiss s’amplifie encore par la voix. La rage contenue, la révolte, l’hommage à celles et ceux qui ont résisté, l’amer constat de la déroute des idéaux, tout ceci s’actualisera dans la profération et résonnera dans notre présent.

Episode II

Intérieur nuit dans un appartement ouvrier de Berlin, dehors les excités à croix gammée se livrent à des démonstrations de force : en 1937, déjà programmées, les guerres à venir ! On y retrouve le narrateur, Heilmann, Coppi et ses parents de retour d’une journée de travail.

Une autre des idées force du roman se trouve esquissée ici : l’accès à la culture, au livre et à l’art est pour les gens du peuple un chemin bordé d’épines. Mais rien ne les arrête, et en plus ils osent se lancer dans leur propre histoire de l’art, une méditation sur le lent et long processus qui a conduit les artistes à s’émanciper de leurs employeurs, ceci dès l’origine des sociétés de classe expansionnistes. De tous temps la culture et le savoir ont été jalousement tenus dans la sphère du pouvoir, car dès ses débuts le capitalisme a eu besoin de toujours plus de conquêtes, territoriales autant que scientifiques ou culturelles, pour maintenir son avance et rester dans la position de qui ordonne et distribue de travail.

Retour sur la civilisation de Pergame : l’histoire de l’art, nous dit Peter Weiss, ressemble à une spirale dont le déroulement nous met toujours en présence de l’ancien.

Ainsi la redécouverte des formes du passé nous place dans une continuité qui garantit notre humanité et nous préserve d’une forme d’amnésie propice à la résignation.

Distribution / Credits

Cie Catapulte
Traducteur Éliane Kaufholtz-Messmer · Avec Isabelle Audiot, Gilles Flachenberg · Son Gerard Frykman

Informations Pratiques

Lecture sur un décor musical – Tout public (adulte)
Tarifs de 4€ à 18€

En co-production avec le Goethe-Institut Toulouse.

21 episodes

21 épisodes d’une heure pouvant être suivis d’un débat, dans 9 lieux toulousains, de septembre 2019 à juin 2020 :

Episode I > Jeudi 26 septembre 2019 à 18h > Goethe-Institut
Episode II > Mardi 15 octobre 2019 à 20h30 > Théâtre du Pavé
Episode III > Mardi 22 octobre 2019 à 19h > Cave Poésie René Gouzenne
Episode IV > Lundi 28 octobre 2019 à 20h > La Chapelle
Episode V > Jeudi 7 novembre 2019 à 18h > Terra Nova
Episode VI > Jeudi 5 décembre 2019 à 18h > Médiathèque José-Cabanis
Episode VII > Jeudi 16 janvier 2020 à 18h30 > Librairie Floury
Episode VIII > Jeudi 23 janvier 2020 à 18h > Librairie Études Mirail
Episodes IX à XIII > du mardi 11 au samedi 15 février 2020 à 18h > Théâtre du Grand Rond
Episode XIV > jeudi 5 mars 2020 à 18h > Librairie Études Mirail
Episode XV > jeudi 19 mars 2020 à 18h30 > Librairie Floury
Episode XVI > jeudi 9 avril 2020 à 18h > Médiathèque José-Cabanis
Episode XVII > mardi 21 avril 2020 à 19h > Cave Poésie René Gouzenne
Episode XVIII > date à venir > Terra Nova
Episode XIX > mardi 12 mai 2020 à 20h30 > Théâtre du Pavé
Episode XX > lundi 25 mai 2020 à 20h > La Chapelle
Episode XXI > jeudi 18 juin 2020 à 18h > Goethe-Institut


share

OCTOBRE

mardi 15 > 20h30

Sous le Pavé

Durée < 1h00